Comment conquérir le marché d'investisseurs immobilier étrangers

Comment conquérir le marché d'investisseurs immobilier étrangers

Vous souhaitez conquérir le marché des investisseurs immobilier étrangers? Analyse sur les chiffres et le potentiel des pays acquéreurs et les mesures à prendre pour une forte audience sur les sites internet à l'étranger, le pack alliance 3 ...

La santé du marché immobilier en France avec les étrangers non-résidents

Les acquéreurs étrangers non-résidents (investisseur) sont de plus en plus nombreux à bouder le marché de l'immobilier en France.
Les baisses de prix de l'immobilier et le recul de l'euro non pas pour autant favoriser les transactions ou l'engouement.
Pire, selon les chiffres, le nombre d'acquéreur aurait baissé de 1,4% en 2014 et 1% en 2015 selon les sources notariales.
Il en reste tout de même des chiffres, 750.000 transactions en France pour l'année 2015, qui laissent quand même de la place dans un marché pour le moins intéressant.

 

Quel sont les investisseurs immobiliers étrangers sur le marché Français

Sur une période de 10 années, on enregistre les Italiens, belges et britanniques qui représente 60% des acquéreurs étrangers non résidents.
Cependant, arrivant en tête des acquéreurs représentant le plus fort pourcentage enregistré, (33%) des acheteurs sont les Britanniques, les italiens représente que 16%, suivi des belges avec 11% et nos amis les suisses qui représente qu'un petit 6%. La part des Britanniques a chutée de 17 points entre 2005 et 2015, passant de 44 % à 27 % des acquéreurs, avec un point bas en 2011 où le Royaume-Uni ne représentait plus que 20 % des transactions. Celle des Belges a bondi de 6 % en 2005 à 17 % en 2012, avant de baisser à 13 % en 2015. A noter que les Italiens ont davantage tendance à effectuer des transactions entre eux : 31 % des acquéreurs non-résidents italiens achètent à un vendeur italien contre seulement 8 % des Belges. Idem chez les Britanniques (26 %) alors que les Suisses ne sont que 12 % à se tourner vers un vendeur de même nationalité. En Ile-de-France, la part des acquéreurs étrangers non-résidents est restée assez stable depuis 10 ans, autour de 1 %. Les principales nationalités représentées sont "à la fois différentes des autres régions et plus diversifiées : après les Italiens, qui sont de loin les plus nombreux, les Américains et les Britanniques sont suivis de près par les Algériens (6 %) et les Marocains (4 %)", soulignent les Notaires.
 

Qu'en est-il de l'investissement locatif dans le neuf ?

Après plusieurs années de recul, l’investissement locatif a repris quelques couleurs en 2015. Dans le neuf tout d’abord : dans un contexte de forte pression fiscale, le dispositif de défiscalisation Pinel a attiré les investisseurs grâce aux aménagements apportés, à savoir la possibilité de louer le bien à des membres de sa famille (ascendants et descendants) et la modularité de la durée de location de 6 à 12 ans, et de la réduction d'impôt qui va avec, de 12 à 21 % du montant investi plafonné à 300.000 euros. Selon la Fédération des promoteurs immobiliers, les ventes aux investisseurs ont bondi de 63 % sur les neuf premiers mois de 2015.

 

Agent immobilier, faut-il se tourner vers la diffusion sur des sites étrangers ?

La tendance laisse penser qu'il faut investir dans les petites annonces et avoir une visibilité internationale afin de ne pas se priver d'un marché de niche qui pèse quand même, lorsque l'on décortique les statistiques, passer à coté serait une erreur, dans un marché, où l'immobilier français se positionne déjà difficilement sur les marché mondiaux.

Le bon coin version "anglaise" est aussi certainement un support sur lequel il faudra probablement compter un jour ! voir la liste des supports étranger ici


Un Pack de diffusion d'annonces victime de son succès

Lancé il y a quelques semaines, ce pack est sans aucun doute une excellente idée.

La disparition de PUISSANCE 3, permet à ALLIANCE COMMUNICATION de proposer un pack permettant déjà de donner un avant gout avec "La diffusion internationale", un pack "Alliance 3" permettant de diffuser vers le portail "Green Acrés" édité par immofrance qui encore de belles années devant lui et qui à su se positionner à l'étranger, sur un marché en constante évolution.

Techniquement, ces passerelles offrent une flexibilité professionnelle remarquable. Elles disposent d'une interface unique sur le marché de la petite annonce, entièrement automatisées, " vous n'avez pas besoin de créer des comptes agence, leurs interfaces permet de gérer facilement. Ce que les gros mastodontes ne savent pas faire. Le Logiciel Immobilier DRIVE FOX a 5 ans d'avance en terme de technologie digitale".
ALLIANCE COMMUNICATION, est un système unique et innovant, qui permet d'augmenter la puissance de frappe des agences qui l'utilisent !

Le pack alliance 3 se compose de :
20 annonces LeBonCoin, 20 annonces Logic Immo, 20 annonces Green Acrés


Lire la suite
Location immobilière explosion de la garantie universelle des loyers enterrée

Location immobilière explosion de la garantie universelle des loyers enterrée

La garantie universelle des loyers (GUL) qui devait entrer en vigueur ce 1er janvier 2016, une solution immobilière de location qui ne verra probablement jamais le jour.

Une solution pour l'immobilier locatif qui explose pour être "discrètement enterrée" !

Une solution immobilière qui semblait pourtant naître en cette nouvelle année semble déjà, d'aprés certains détracteurs, avoir été «discrètement enterrée» : une explosion en plein vol par le gouvernement français sans pour autant faire l'objet d'un décret officiel ce que reproche les associations.
Elle sera remplacée par un nouveau dispositif qui concernera les locataires en situation précaire. Cette alternative explosera t-elle à son tour ?

Une nouvelle solution pour les locataires de biens immobiliers baptisé "VISALE"

Selon les différentes sources de presse et les rumeurs du monde immobilier, le ministère du logement annoncera fin janvier la mise en place d'un nouveau dispositif qu'il a baptisé "Visale", pour visa pour le logement et l'emploi, « qui vise d'avantage les locataires en situation précaire et qui sera plus juste, plus opérationnel, plus simple ». Mais aussi une nouvelle solution immobilière moins onéreuse pour l'Etat: « 150 M€ environ par an, au lieu des 400 à 450 M€ pour la GUL », affirme-t-on au ministère.

A qui s'adresse le nouveau dispositif immobilier locatif mis en œuvre par le ministère du logement ?

Les profils concernés par cette nouvelle mesure gouvernementale s'adresse aux personnes en contrat à durée déterminée, les CDI en période d'essai, les intérimaires, les intermittents, les apprentis, les personnes ayant reçu une promesse d'embauche et les locataires de revenus très modeste logés dans le parc privé par le biais d'une association.

Le financement de cette nouvelle solution immobilière, comment ?

Le financement devrait passer par l'Action logement (ex-1 % logement). Opérationnel théoriquement avant la fin janvier, "Visale" pourrait être étendu aux chômeurs courant 2016.

La garantie des loyers GUL Applicable ou pas?

"Plus de deux ans après, la loi Alur, qui était censée faciliter l'accès au logement et sécuriser le bailleur, est restée sans réponse concrète", s'insurge l’association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV).
Il est "totalement inacceptable et anti-démocratique que l’on enterre un dispositif prévu par la loi", loi dont ils ont été pourtant "les chantres", dit-elle dans un communiqué de presse.
Malgré une faisabilité incertaine voire utopique, la GUL "n'entrera jamais en application" ou ne sera pas mise en place pour des raisons économiques. Dans cette période cruciale de crise, l'état doit faire attention aux dépenses publiques. Pensez-vous que la création d'un organisme public soit gratuite ?
Selon l'association, le gouvernement aurait mis un terme à cette mesure afin de « préserver les intérêts catégoriels » des assureurs, qui ont vu dans la GUL une offre concurrente à leurs contrats.

Pour ce qui concerne les professionnels de l'immobilier, ils ont toujours qualifié cette garantie universelle des loyers d'inutile et dangereuse autant pour la profession que pour des intérêts généraux.
Comment se faire une idée et une directive commune ? D'un coté une "GUL" qui pourrait éviter une sélection financière des personnes souhaitant louer un bien immobilier d'un coté et de l'autre une nouvelle mesure comme Visale qui laissera le libre arbitrage aux propriétaires de faire comme bon leur semble.

A suivre ...


Liens externes :

Garantie Universelle des loyers en savoir plus ici

Association nationale de défense des consommateurs et usagers en savoir plus ici

Gul définition en savoir plus ici


 


Lire la suite
Réseaux d'agents immobiliers mandataires hors normes Emilie Viala raconte

Réseaux d'agents immobiliers mandataires hors normes Emilie Viala raconte

Interviewée la semaine dernière par ERIC FORA de immoactu.com la dirigeante du Réseau immobilier HomelandTransaction nous parle des "réseaux d'agents mandataires"

Homeland Transaction le réseau immobilier de CAP BRETON sur immoactu

Les évolutions managériales et technologiques ont un impact bien plus important que ce que l’on pense. La digitalisation du travail et de l’économie, et la concurrence entre les réseaux imposent aux réseaux d’agents mandataires une pression importante, qui doivent redoubler d’efforts pour suivre leurs équipes. Dans leur quête de croissance, beaucoup misent sur la quantité…

Lire l'article complet


Lire la suite
Nouvelle régle loi ALUR et loi HAMON article 6-1

Nouvelle régle loi ALUR et loi HAMON article 6-1

L’article 6-1 de la loi du 2 janvier 1970 créé par la loi ALUR du 24 mars 2014 impose que l’annonce, portant sur une opération de vente, mentionne, en pourcentage du prix, le montant TTC des honoraires de l’agence à la charge de l’acquéreur.
 

Focus sur ces nouvelles régles qui changent le paysage des agents immobilier


Les manquements à la réglementation de la publicité des prix sont punis d'une amende administrative dont le montant ne peut pas excéder 3 000 € pour une personne physique et 15 000 € pour une personne morale (art. L 113-3-2 nouveau du code de la consommation issu de la loi HAMON du 17-3-2014).

 
Si le manquement est de nature à induire en erreur le consommateur, il peut aussi être sanctionné au titre du délit de pratique commerciale trompeuse. A ce titre, les sanctions pénales sont :

-       Personnes physiques : un emprisonnement de deux ans et de 300 000 € d'amende (art. L 121-6, al. 1 du code de la consommation modifié par la loi HAMON du 17-3-2014).

Le montant de l'amende peut être porté, de manière proportionnée aux avantages tirés de l'infraction, à 10 % du chiffre d'affaires moyen annuel, calculé sur les trois derniers chiffres d'affaires annuels connus à la date des faits, ou à 50 % des dépenses engagées pour la réalisation de la publicité ou de la pratique constituant le délit.

-       Personnes morales : une amende de 1 500 000 €, somme qui peut être portée, de manière proportionnée aux avantages tirés de l'infraction, à 50 % du chiffre d'affaires moyen annuel, calculé sur les trois derniers chiffres d'affaires annuels connus à la date des faits, ou à 250 % des dépenses engagées pour la réalisation de la publicité ou de la pratique constituant le délit.

Parmi les peines complémentaires prévues aux articles 131-27 et 131-39 du code pénal, signalons l’’interdiction d’exercer notamment l'activité professionnelle à l'occasion de laquelle l'infraction a été commise.


Par ailleurs certains estiment (votre encart) que le fait de mettre les honoraires à la charge de l’acquéreur après une publicité ne mentionnant pas ces honoraires, serait constitutif d’une publicité mensongère.

Cette interprétation est erronée en ce qu’elle confère au nouvel article 6-1 une portée qu’il n’a pas, d’une part, et méconnait les principes du droit de la communication commerciale, d’autre part.

En effet, l’article 6-1 ne concerne que le contenu des annonces et les conditions de la transaction

convenues au moment de leur diffusion. Il n’interdit pas de transférer par la suite la charge des honoraires sur l’acquéreur, s’il l’accepte, pour réduire l’assiette des droits d’enregistrement.

L’important réside dans le fait que l’annonce publicitaire soit le reflet exact des accords passés au moment où elle est diffusée : si à ce stade, le mandat de vente met les honoraires de l’agence à la charge du vendeur, ces derniers n’ont pas à être indiqués ; dans le cas contraire, ils doivent l’être.

Le transfert des honoraires du vendeur vers l’acquéreur d’autre part, n’a pas pour conséquence de rendre la pratique commerciale trompeuse, au sens de l’article L. 121-1 du Code de la consommation ?

En effet, dans la mesure où il s’agit d’une infraction dite « instantanée » dont les éléments constitutifs s’apprécient au moment de sa diffusion, au moment de la diffusion de l’annonce, la charge des honoraires est bien, aux termes du mandat de vente reçu par l’agence, supportée par le vendeur.


Lire la suite
Fil Rss des articles de cette catégorie

On vous rappelle

Laissez-nous un message

Hotline 5/7

du lundi au vendredi

Service Client

01 75 43 90 46 - (choix 1)

Service Technique

01 75 43 90 46 - (choix 2)

Drive Fox n'est pas juste le leader Français du Logiciel Immobilier, c'est aussi la 1ère Marketplace gratuite de l'immobilier Français.

  • BP 60273 - 34401 - Lunel Cedex
  • 01 75 43 90 46